Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

 pdf VERSION IMPRIMABLE

Une enquête sur la qualité de vie au travail a été menée auprès de l’ensemble des salariés de BNPP SA par voie électronique du 22 janvier 2019 au 15 février 2019. La dernière enquête de ce type datait de décembre 2017.

Cette enquête réalisée par le cabinet Greenworking est faite pour déterminer le niveau de stress des salariés ainsi que le bien-être au travail.
Elle est censée orienter vers des plans d’amélioration de la qualité de vie au travail et permettre aux managers de déployer des plans d’actions sur le terrain.

Les trois secteurs cibles sont BDDF, les Fonctions Groupe et CIB.

20.802 salariés ont répondu à cette enquête, soit 60% du personnel (44% d’hommes et 56% de femmes).

Bien etre stress

INDICATEURS PAR SECTEURS

Si l’indicateur de bien être se maintient, le niveau de stress est en augmentation dans notre entreprise, en particulier au sein de BDDF.

Ceci peut s’expliquer par le fait que ce secteur est celui qui supporte les restructurations les plus importantes, par la mauvaise adéquation des outils mis à disposition ainsi que par un manque d’autonomie et d’adaptation des objectifs avec les ressources.

Curieusement l’indicateur du stress sur CIB est stable et celui du bien être affiche une amélioration. Pourtant ce secteur a connu un plan social qui s’est terminé récemment. Cet état de fait est peut être dû à des pratiques managériales qui ont évolué favorablement et lié à la rémunération.

Stress management

INDICATEURS PAR POPULATIONS

Le niveau de stress des managers progresse. Ils ont la responsabilité d’expliquer les changements à leurs équipes et de les appliquer, ce qui fait peser sur eux une certaine pression.

A noter que les femmes sont plus stressées que les hommes, sans doute pour des raisons d’ordre sociétales.

AUTRES ASPECTS REMARQUABLES

Autres elements remarquables

87% des personnes interrogées soulignent l’importance de la solidarité entre collègues et 91% connaissent l’existence d’un soutien social de la part de l’Entreprise.

Sans surprise le télétravail est plébiscité à 86 %.

Plus préoccupant le manque de confiance en l’avenir est pointé que ce soit sur BDDF, les Fonctions Groupe ou CIB, même si pour cette dernière entité ce facteur serait en amélioration par rapport à 2017.